Bien choisir son dentifrice : nos conseils

Le brossage des dents est un indispensable de l’hygiène quotidienne. Chaque jour, il est recommandé de se brosser 3 fois les dents. Plus précisément, il convient de nettoyer les dents après chaque repas : petit déjeuner, déjeuner et diner.

Et si vous ne prenez pas tous vos repas chez vous, notamment le déjeuner qui est souvent pris sur le lieu de travail, il ne faut pas hésiter à emporter une petite trousse de toilette contenant une brosse à dente et un dentifrice. Si vraiment vous n’osez pas vous brosser les dents au travail, optez pour une gomme à mâcher favorisant l’hygiène buccale, ainsi qu’un rince-bouche.

Dans tous les cas, sachez qu’un bon brossage des dents repose sur le bon choix de la brosse à dents, du dentifrice et sur les bons gestes. Ici, nous nous attardons sur le choix du dentifrice. Quels sont les critères à prendre en compte pour choisir le meilleur dentifrice ? Quel dentifrice recommandons-nous ?

La teneur en fluor : 1er critère de choix d'un dentifrice ?

Votre dentiste vous a peut-être déjà conseillé pour choisir le dentifrice qui convient le mieux à vos dents et à vos gencives. Lui seul est à même de vous fournir les meilleures recommandations, puisqu’il connait l’état de votre bouche et parce que cela fait partie de ses compétences.

Très souvent, on entend dire que le premier critère pour choisir un dentifrice est la quantité de fluor présent dans sa composition. Cette affirmation est à la fois vraie et fausse.

Oui, le fluor est un ingrédient qui compte puisqu’il est prouvé qu’il permet de prévenir l’apparition des caries. Sachez que le fluor est présent naturellement dans les dents. Il renforce la composition minérale de l’émail, le rendant plus résistant face aux différentes agressions et notamment face aux produits acides.

Toutefois, ces derniers temps, le fluor est parfois présenté comme un produit dangereux pour la santé. En réalité, comme pour n’importe quel produit, c’est l’excès de fluor qui est mauvais puisqu’il entraine l’apparition des taches indélébiles sur les dents (fluorose dentaire), et qu’il fragilise les os chez les enfants (fluorose osseuse).

Pour résumer, pour un adulte il est conseillé de choisir un dentifrice fluoré contenant entre 1000ppm (100mg/100g) et 2500ppm (250mg/100g), sachant que le taux quotidien de fluor à ne pas dépasser est de 4mg pour une personne adulte. Par contre, pour un enfant, il faut être plus vigilant lorsque la période de minéralisation des dents n’est pas terminée et que le taux quotidien à ne pas dépasser est de 1mg. Jusqu’à l’âge de 6 ans minimum, nous vous recommandons d’acheter un dentifrice spécial enfant contenant au maximum 500ppm de fluor.

Choisir son dentifrice en fonction de ses besoins

Malgré une bonne hygiène buccale, il est rare qu’une visite chez le dentiste n’aboutisse pas sur quelques remarques de ce dernier concernant l’état de vos dents. Ces remarques peuvent concerner différents aspects de l’état de votre bouche : gencives fragiles, accumulation de tartre, caries, email abimé, dents tachées, etc.

Face à ces différents problèmes de dentition, on trouve sur le marché des dentifrices supposés apporter des réponses ciblées. Ainsi, il n’est pas rare de voir sur l’emballage des dentifrices des mentions comme « Spécial blancheur », « Renforce les gencives », Anti-tartre », « Email renforcé »…

Sachez que lorsqu’il s’agit d’un dentifrice vendu en grande surface, c’est-à-dire d’un produit cosmétique, ces mentions ne sont pas prouvées. En effet, les fabricants n’ont aucune obligation de réaliser des tests spécifiques pour apposer ce genre de mention. Ils sont seulement soumis à l’obligation de proposer un produit qui n’est pas nuisible pour la santé et qui est composé d’ingrédients autorisés. Et même lorsque les logos de la FDI (Fédération dentaire internationale) et de l’UFSBD (Union française pour la santé bucco-dentaire) sont présents sur l’emballage, elles concernent uniquement la prévention des caries

Autrement dit, ne vous fiez pas à 100% aux mentions présentes sur les emballages de dentifrice, sauf dans le cas d’un dentifrice vendu en pharmacie, c’est-à-dire d’un dentifrice considéré comme un dicament.

Néanmoins, ces mentions permettent tout de même de choisir plus facilement un dentifrice en fonction de ses besoins, même si votre propre ressenti est votre meilleur critère de choix. Ainsi, si vous jugez que le dentifrice n’apporte aucun changement, n’hésitez pas à en essayer un autre et ainsi de suite jusqu’à trouver le produit qui vous convient. Par contre, soyez vigilant sur la composition du dentifrice en évitant ceux qui contiennent des composants indésirables et des allergènes.


Notre recommandation : le dentifrice Nexera

Le dentifrice blanchissant Nexera est un produit de la marque pakistanaise Anfords Values Life spécialisée dans les produits de cosmétique. Méconnu en France, ce fabricant est très réputé en Asie du Sud.

Il s’agit d’un dentifrice à base de fluor et de clou de girofle. Comme nous l’avons vu, le fluor est un élément essentiel dans le choix d’un dentifrice puisqu’il prévient l’apparition des caries. Le clou de girofle est connu pour être un antibactérien naturel, pour soulager les inflammations buccales et de la gorge, et pour diminuer les douleurs dentaires.

Le dentifrice Nexara est conçu pour :

  • Protéger l’email et maintenir les dents blanches
  • Soulager les dents sensibles
  • Stopper le saignement des gencives
  • Maintenir une bonne hygiène dentaire
  • Conserver une haleine fraiche

À savoir sur le choix du dentifrice pour enfant


Chez les jeunes enfants, la période de minéralisation des dents n’est pas encore terminée. Il est recommandé d’utiliser un dentifrice spécial enfant au moins jusqu’à l’âge de 6 ans, car c’est durant cette période que les dents sont les plus fragiles, notamment face au fluor.

Un excès de fluor peut entrainer une fluorose des dents qui prend la forme de taches blanchâtres sur la dentition. De plus, quand ils sont jeunes, les enfants ont tendance à avaler le dentifrice, ce qui accentue les effets du fluor et peut entrainer une fluorose osseuse entrainant une fragilisation des os.

Pour un enfant de moins de 6 ans, optez pour un dentifrice ne contenant pas plus de 500ppm (50mg/100g) de fluor, sachant que le taux de fluor à ne pas dépasser pour un enfant est de 1mg par jour.

Le mieux est que vous en discutiez avec votre dentiste qui saura vous recommander un dentifrice pour votre enfant.

Les composants indésirables

Les dentifrices présents sur le marché français doivent garantir leur innocuité, c’est-à-dire ne pas être toxique ni nocif. De plus, le dentifrice doit respecter une liste d’ingrédients autorisés.

Malgré tout, parmi ces ingrédients autorisés on trouve tout de même certains composants qui sont indésirables. Il s’agit généralement de substances considérées comme perturbateurs endocriniens et plus particulièrement le triclosan, le butylparaben et le propylparaben parfois appelé p-hydroxybenzoate de propyle.

On peut aussi trouver d’autres composants indésirables comme le sodium lauryl sulfate parfois responsable d’irritations.

De même, les dentifrices peuvent également contenir des allergènes. Soyez donc d’autant plus vigilant si vous êtes allergique à certaines substances.

Dans tous les cas, nous recommandons toujours de bien étudier la composition du dentifrice et de vous renseigner préalablement sur les ingrédients que vous sont inconnus.

Acheter son dentifrice en supermarché ou pharmacie : quelle différence ?

Dans un supermarché, on trouve uniquement des dentifrices entrant dans la catégorie des produits de cosmétique. Il s’agit des dentifrices classiques que la majorité des Français utilise. Ces dentifrices n’ont pas vraiment de principes actifs, hormis le fluor qui est reconnu pour prévenir l’apparition des caries. Comme évoqué précédemment, les fabricants de ces dentifrices n’ont pas à prouver l’efficacité de leur dentifrice auprès d’organismes spécifiques. Par contre, ils doivent garantir que le dentifrice n’est pas nocif et qu’il est composé à partir d’ingrédients autorisés.

Dans une pharmacie, on retrouve quelques-uns des dentifrices présents dans les supermarchés, mais on trouve aussi des dentifrices considérés comme des dicaments. Ces derniers doivent obtenir une AMM (autorisation de mise sur le marché) qui repose sur des études cliniques prouvant leur efficacité. Un dentifrice médicament doit être utilisé dans des cas précis, lorsque votre dentiste ou votre médecin vous le recommande. En effet, comme n’importe quel médicament, ce genre de dentifrice peut entrainer des effets secondaires.

Et le dentifrice bio ?

On trouve désormais des dentifrices portant la mention « bio ». En réalité, il faut savoir que la plupart de ces dentifrices ne sont encadrés par aucun label bio. Éventuellement, on peut trouver des dentifrices sous les labels Cosmebio, Ecocert, BDIH, Cosmos Organic qui garantissent une certaine proportion d’ingrédients naturels et, parmi les ingrédients végétaux, un certain taux d’ingrédients issus de l’agriculture biologique.

En effet, comme la plupart des autres produits cosmétiques, le dentifrice contient des minéraux et d’autres produits non végétaux. Des produits qu’on ne peut pas réellement considérer comme étant bio puisqu’ils ne sont pas cultivés.

Au final, un dentifrice bio est surtout un dentifrice contenant un maximum dingrédients naturels. Privilégier ce genre de dentifrice est une bonne chose puisqu’il est souvent préférable de consommer des produits naturels plutôt que des produits de synthèse. Rappelons qu’avant d’acheter un dentifrice, qu’il possède ou non la mention « bio », veillez à regarder la liste des ingrédients.